Prix de sauvetage : Stéphanie Bernier (zone laurentienne)

Stéphanie Bernier est une patrouilleuse de ski bénévole de la station Mont Avalanche, dans la zone Laurentienne. Elle est également agent de police dans la zone Cartierville de la ville de

Montréal. Grâce à sa formation à titre de policière et dans le cadre de la PCS, Stéphanie s’est retrouvée avec toutes ses aptitudes au bon endroit et au bon moment.

Au cours d’une période de travail en 2016, elle a reçu un appel de sa centrale l’informant qu’un enfant avait cessé de respirer. Une fois arrivée à l’adresse indiquée, Stéphanie découvrit un bébé de 18 mois gisant, nu et inconscient, sur le sol du couloir de l’immeuble d’appartements de ses parents. La fillette était également mouillée, ses parents l’ayant découverte noyée dans la baignoire.

Pris de panique, les parents avaient transporté l’enfant de leur appartement au couloir en suppliant les voisins de leur venir en aide. Quelqu’un appela aussitôt le 911. Au moment de l’arrivée de Stéphanie, un résident de l’immeuble tentait de réanimer le bébé, mais s’empressa de le lui confier en la voyant s’approcher.

Stéphanie constata aussitôt que la petite ne respirait plus et qu’elle avait de la vomissure dans la bouche. Se rappelant la formation qu’elle avait reçue de la PCS, elle s’employa à dégager les voies respiratoires de la patiente. Elle s’y est pris par cinq fois, ce qui eut de bons résultats puisque le bébé ne cessait pas de vomir. Toutefois, il demeurait inconscient.

En l’examinant de plus près, Stéphanie finit par détecter certains signes de respiration. Puis l’enfant gémit et vomit à nouveau, puis retomba dans l’inconscience. Déterminée à lui venir en aide, Stéphanie dégagea une fois de plus les voies respiratoires et, cette fois, le bébé réagit de manière positive et se remit à respirer, mais avec difficulté. Les ambulanciers arrivèrent alors et conduisirent le bébé à l’Hôpital Sainte Justine pour enfants.

Stéphanie est demeurée sur place pour s’enquérir auprès des parents de ce qui s’était produit. Ayant terminé son enquête, elle se dirigea aussitôt vers l’hôpital pour connaître l’état de la patiente. On lui déclara que son état s’améliorait et qu’il n’y avait pas de séquelles. Les médecins signalèrent à Stéphanie que de l’eau avait pénétré dans l’estomac du bébé. Si l’eau avait pénétré les poumons, l’issue aurait été fatale.

La PCS est fière d’avoir décerné le prix (mérite) de sauvetage à Stéphanie lors de la conférence des dirigeants de la PCS qui a eu lieu en avril 2017.