Par Linda Andrews, Vice-présidente (formation et perfectionnement) (linda.andrews@skipatrol.ca)

 

On a confié au Groupe d’analyse de solutions de rechange la mission d’étudier les différentes possibilités d’assurer la viabilité à long terme des ressources de la PCS affectées à la formation en secourisme. Le groupe est composé de treize membres représentant toutes les divisions. La présente note traite du travail effectué par le groupe jusqu’à maintenant.

La PCS possède un programme remarquable en matière de formation en secourisme avancé. Au fil du temps, le programme est devenu de plus en plus complexe et il y a eu une augmentation sensible du temps que doivent lui consacrer les bénévoles, et ce, sans que soit pleinement reconnue la charge que représente ce temps supplémentaire. En réponse aux demandes des membres, le portefeuille a élaboré des documents PowerPoints et d’autres ressources pédagogiques, notamment des outils d’apprentissage en ligne, ce qui a eu pour effet de fragmenter l’infrastructure des ressources. Par exemple, si une modification est apportée au manuel, il y a sept secteurs différents des ressources qui doivent faire l’objet d’une vérification pouvant entraîner des suppressions ou des révisions. Et il ne s’agit là que d’un exemple. Le moment est venu de repenser notre approche.

Le GASR étudie actuellement trois solutions concernant le processus de révision des ressources, les applications informatiques pouvant fournir une aide, ainsi que l’utilisation du temps des bénévoles. Il s’agit de trois solutions économiques et viables au-delà de cinq ans :

  1. maintenir le statu quo en effectuant des modifications mineures;
  2. continuer de recourir au savoir-faire interne tout en effectuant des dépenses d’investissement pour effectuer les modifications qui s’imposent;
  3. sous-traiter une partie ou l’intégralité du travail en faisant appel à une tierce partie.

Jusqu’à ce jour, le groupe s’est réuni à trois reprises et a dressé une liste de cinq priorités et critères qui devront être analysés dans le cadre d’entrevues avec les intervenants aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la PCS. Voici les cinq critères :   

  • capacité de répondre aux besoins de la clientèle de la PCS, que celle-ci soit constituée de patrouilleurs ou de stations/organismes;
  • bilinguisme;
  • accessibilité sur des dispositifs multiples et accès en ligne;
  • rentabilité;
  • réduction du temps requis de la part des bénévoles

Les critères font l’objet de modalités différentes selon qu’il s’agisse de traiter avec un organisme externe dans le cadre d’une alliance stratégique ou de maintenir le savoir-faire interne dans le cadre d’entrevues avec des membres de la PCS.

Les organismes que le GASR rencontrera seront trois fournisseurs de premiers soins nationaux. L’examen de la solution du savoir-faire interne exigera des entrevues avec des intervenants clés comme les membres actuels ou anciens engagés dans la mise en valeur des ressources, ainsi qu’avec les membres qui sont des utilisateurs, comme les agents de formation de zone et de division, l’objectif étant d’obtenir des indications sur les modifications qui sont nécessaires pour s’attaquer à ces problèmes.

Nous prévoyons faire ces entrevues au cours de l’été et soumettre nos recommandations au comité de gestion et au conseil d’administration en octobre 2018.

Comme toujours, nous serons heureux de répondre à vos questions.

Les progrès accomplis par le Groupe d’analyse de solutions de rechange (GASR)