Par A.P. Crawford, directrice des périodiques de la PCS et gestionnaire de la production (5×5@skipatrol.ca)

 

Au cours des deux dernières saisons de ski, la patrouille de ski de la station Collingwood (zone Central) a participé à un projet pilote dans le cadre d’un partenariat avec le Rural Ontario Medical Program (ROMP) et le service d’urgence de l’hôpital de Collingwood (Collingwood General & Marine Hospital – CGMH). En vertu de ce projet, certains patrouilleurs effectuent des quarts de travail avec les médecins et les infirmières de l’hôpital, ce qui leur permet de voir les différentes étapes du cycle de soins et d’observer comment les soins prodigués sur les pistes de ski contribuent au rétablissement des patients. Le projet a été couronné de succès tant du point de vue de la PCS que de celui de l’hôpital.

Deuxième plus important hôpital au Canada en ce qui concerne le traitement des blessures musculosquelettiques, l’hôpital de Collingwood est un établissement qui attire des étudiants en médecine de tous les coins du pays. Selon Mark Brown, président de la zone Central, « c’est un privilège que d’être associés au programme de formation de l’hôpital : les réactions de tous les membres qui y ont participé ont été très positives ».

Quelque 48 patrouilleurs ont participé au programme qui, jusqu’à maintenant, est en vigueur au cours des week-ends. À l’occasion du renouvellement du programme pour une troisième saison, l’hôpital a prévu des quarts supplémentaires en milieu de semaine au cours de la période de Noël et du congé de mars, ce qui permettra à un plus grand nombre de membres de la zone Central de tirer profit de cette initiative.

Brian Mitchell, agent de liaison avec l’hôpital de Collingwood, estime que les communications entre le service d’urgence et la patrouille ont été sensiblement améliorées. Une ligne téléphonique d’assistance a été établie entre les stations de Collingwood et le service d’urgence.  Les patrouilleurs en fonction peuvent communiquer directement avec les urgentologues pendant le transport des patients en ambulance.

En juin dernier, Michael Lisi et Matt DiStefano, deux urgentologues, se sont vu décerner le titre de membre honoraire de la PCS en reconnaissance du travail qu’ils ont effectué avec la zone Central dans le cadre du programme. Le Dr DiStefano espère créer un programme semblable ailleurs au pays et a associé la PCS au nouveau laboratoire de simulation d’accidents de l’hôpital.

(de gauche à droite) Mark Brown, président de la zone Central, Dr Michael Lisi, Brian Mitchell

(photo offerte par la zone Central).

Qu’arrive-t-il à nos patients lorsqu’ils ne sont plus sous nos soins?

Ce poste est également disponible en : English