Ron Arbuthnot, zone Frontenac

Par Al Knott, membre à vie no 31, zone Frontenac (al47knott@gmail.com)

(photo prise par Andrew Larcombe)

Au début de l’automne, les membres de la zone Frontenac ont appris avec regret le décès de Ron Arbuthnot, un patrouilleur de longue date ayant joué un rôle de pionnier au sein de cette zone. Ron était un patrouilleur et un chef de patrouille chevronné et laisse plusieurs amis dans le deuil.

Au fil des ans, Ron s’est vu décerner plusieurs marques de reconnaissance, dont le prix de patrouilleur de l’année de la zone Frontenac (2006), celui du prix de reconnaissance de cette même zone (2011), le Trophée de secourisme Tomas Bata (2011), le prix de reconnaissance de la division Ontario (2013) et le prix des activités spéciales de l’année (2015). Il arrivait souvent à Ron de consacrer plus d’une centaine d’heures par saison à patrouiller les pistes de sa zone.

Son décès fait suite à un combat acharné de trois ans contre la maladie d’Alzheimer.

 

 

Sid Gaudry – Qu’Appelle Zone

Sid Gaudry a été longtemps patrouilleur et chef de patrouille de la zone Qu’Appelle. Pour lui, patrouiller était une affaire de famille : il se prêtait à cette activité avec sa femme Caroline et ses enfants Jacqueline (McIlmoyl), Nichole (Diewold) et Robert. Jacqueline et Nichole font actuellement partie de la zone Qu’Appelle.

Au fil des ans, Sid a occupé presque tous les postes de direction à l’échelon d’une zone, y compris celui de président de zone. Il a également fait partie de la patrouille de bobsleigh et de luge lors des Jeux olympiques de Calgary tenus en 1988. Il pouvait d’ailleurs raconter des tas d’histoire sur les péripéties de l’Équipe jamaïcaine de bobsleigh lors de sa dernière course!

En 1989, Sid s’est vu décerner le prix de la PCS no 560. Neuf ans plus tard, on lui a remis le prix de sauvetage John D. Harper. Ses deux filles se sont également vu décerner ce prix en deux occasions différentes. En 2018, ses filles ont sauvé la vie de Sid par suite d’une crise de convulsions dans un restaurant où il prenait un repas en compagnie de sa famille. Grâce à la formation qu’elles avaient reçues de la PCS, Jacqueline et Nichole ont utilisé un défibrillateur pour stabiliser l’état de leur père avant l’arrivée des ambulanciers.

En janvier de cette année, la zone a tenu à célébrer les 40 ans de service de Sid, ce qui a permis à ses amis de raconter de nombreuses anecdotes amusantes sur sa carrière au sein de la PCS. On trouvera un compte-rendu de cette célébration sur le site Web de la division Saskatchewan (Saskatchewan Division website).

In memoriam

Ce poste est également disponible en : English